Freelancer, Odesk, 99Designs : 5 avantages et 5 inconvénients des plateformes de Freelance

Pour commencer sur de bonnes bases ce second article sur Freelancer et consors, je tiens tiens à préciser que je n’ai pas d’actions ni d’intérêt dans aucune plateforme de freelance que ce soit. Mais le seul fait que personne n’en parle en France m’incite à écrire une série de posts sur le pourquoi et le comment de ces services.

Le système des plateformes de freelance (FreelancerOdesk, 99designs, ou encore Creads) sont très intéressantes pour des petits projets ou des inspirations, il me semble idiot de les ignorer.

Je recommande vivement l’utilisation de Freelancer ou 99desings, à ceux qui savent gérer du communautaire, car elle ont des avantages… Mais aussi des inconvénients. A quoi faut-il s’attendre si vous utilisez les plateformes de freelance ?

Voici une liste de cinq avantages et cinq inconvénients lorsque vous utilisez une plateforme de freelances. A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle.

5 avantages 

– Efficacité et simplicité

Ces plateformes sont bien pensées pour une prise en main rapide. Vous pouvez publier votre projet en quelques secondes, comparer et commenter les propositions et enfin sélectionner le gagnant de votre choix.

– Compétences et talents

Avec près de 9 millions de freelances sur Freelancer, on trouve des centaines de compétences et métiers incluant la rédaction, le référencement, la saisie de données, le design web et graphique et bien plus encore comme la programmation HTML, MySQL ou le design CSS.

– Prix et tarifs

Contrairement aux bruits que font courir certains, les plateformes de freelance ne cassent pas les prix. Elles s’adaptent au besoin et au budget de chacun. Pour la création d’un logo, 99designs propose par exemple différents packs de prix : le pack bronze est fixé à 229€, le pack silver à 379€, le pack gold à 609€ et le pack platinium à 909€. Le pack de base permet de recevoir des idées créatives à petit prix tandis que le pack le plus élevé met en relation l’organisateur du concours aux meilleurs freelances de la plateforme.

– Partenaires

Imaginez. Je suis une jeune entreprise qui doit développer une application iPhone et Android pour un client : je ne sais faire sous un OS mobile, mais pas sous l’autre. Je lance un projet sur Freelancer et un développeur appli mobile Android y répond. Je suis satisfait, mon client également et me commande deux autres appli. Je fais donc de nouveau appel à ce jeune freelance rencontré sur Freelancer et c’est le début d’une longue collaboration !

– Forte participation

Il y a beaucoup de participants et de participation ce qui permet d’étendre les champs du possible. Un simple logo peut changer d’un graphiste à l’autre selon les compétences et le talents de chacun. Nous avons récemment lancé un concours sur Freelancer pour designer le logo d’ironCards, nous avons reçu plus de 700 propositions sur ce concours à 100$ en quelques jours.

5 Inconvénients

– Temps

La quantité ne fait pas forcément la qualité. Il y a beaucoup de réponses aux projets, nous avons reçu plus de 700 propositions sur un concours de logo, mais la majorité des propositions sont mauvaises. Il faut donc faire le trie et guider ceux qui ne respectent pas les exigences du projet. Et ça, ça prends du temps, beaucoup trop de temps !

– L’effet concours

Il n’y a qu’un seul vainqueur alors que tous travaillent. C’est ce que Korben appelle la “prostitution du graphiste” dans un billet sur 99designs. En utilisant ces plateformes, on participe au phénomène de mondialisation des services. Les professionnels freelances sont mis en compétition avec des étudiants amateurs ou des pro délocalicés dans des pays à la main d’oeuvre bon marché.

– Les frais d’option

Le problème des options facultatives, c’est que l’on en a souvent besoin. Chaque option, que ce soit de la communication sur le projet pour trouver des participants à la signature d’accords de confidentialité, est payante. La note augmente vite sur un projet qui devait avoir un budget limité. Une plateforme freelance n’est donc pas aussi économique qu’on le pense.

– Travail au black

Tous les freelances sur ces plateformes n’ont pas de statut professionnel. Il y a donc une forte concurrence entre des freelances qui font de leur activité un métier et payent donc des charges, et ceux qui font ça au noir.

Vous hésitez encore à utiliser Freelancer ? Il n’y a qu’un seul moyen de savoir si ce type de plateforme vaut le coup : il faut l’essayer au moins une fois (nous l’avons fait avec un contest à 99 € pour nous inspirer sur des logos. ça parle tout seul).

Nous reviendrons dans un dernier billets sur les stratégie à mener pour animer un concours sur ces plateforme. Suivez-moi sur @mattintouch

1 CommentLeave a Comment


  • Répondre

    Aris

    6 months ago

    Fiverr est le meilleur moyen de tester les « freelances », c juste $5.

Écrire un commentaireSoyez courtois.

Votre commentaire