Un an après, le Guardian ferme son Social Reader Facebook

Lancée en Novembre 2011, l’application « Social Reader » de Guardian a affolé tous les compteurs. 6 millions d’utilisateurs mensuels après quelques semaines, jusqu’à 600 000 lecteurs par jour, sur des cibles totalement nouvelles.

Un peu plus d’un an après, nous apprenons par Gigaom (merci Stéphane) que le Guardian a décidé de rediriger les lecteurs sur son site plutôt que sur Facebook, en utilisant principalement leur opengraph et leur base de fans.

Deux principales raisons semblent avoir motivées ce choix :

  • le Guardian est l’un des rares médias au monde a être « Digital First », et comme me l’indique Stéphane, « ils ont probablement plus à gagner à capitaliser sur leur propre plateforme ». Même s’ils ont réussi à mettre en avant des annonceurs sur leur appli (comme nous l’avons fait avec Libération).
  • l’algorythme d’affichage de Facebook change en permanence, et les lectures des autres utilisateurs ne s’affichent plus autant qu’avant. Facebook a du comprendre que ça n’était pas si « user centric » leur première préoccupation et qu’il fallait améliorer la pertinence.

Aujourd’hui pourtant, le social reader du Guardian semble toujours bien fonctionner, malgré tous ces changements et une fois le buzz passé. Plus de 250 000 utilisateurs quotidiens, beaucoup seraient preneurs de la moitié ou du quart de ces usages.

“The Facebook app has given us access to a hard to reach audience and has helped us learn much more about our new and existing readership which, as a digital first organisation, is crucial [but] we have decided to switch our focus to creating more social participation for our users on our own core properties.”

source Gigaom 

La bonne leçon à retenir de cette expérience est qu’elle a été un grand succès, et que Facebook peut permettre de trouver son audience, en particulier sur les médias locaux et sur les nichesÇa n’est pas une fin en soi, mais un moyen de toucher son lecteur, par n’importe quel moyen que ce soit. Ce qui devrait être la priorité de tous les médias, plutôt que de se recentrer systématiquement sur soi. 

Il y a encore plein d’expériences à faire autour des réseaux sociaux, réjouissons nous!

Écrire un commentaireSoyez courtois.

Votre commentaire